Gourmandise

Internet est une mine inépuisable de recettes…


« Cake ultime au citron« , sur le blog « La cuisine de Bernard« , dont je vous ai déjà parlé ici.

Facile à réaliser, inratable (je l’ai déjà fait plusieurs fois).
Calorique… 200 g de sucre, mais Bernard précise bien qu’il le faut pour l’équilibre de la recette. Le résultat vaut bien un petit écart : si moelleux, si parfumé ; c’est clairement le meilleur cake au citron que j’aie jamais mangé.
Une amie qui vient de le tester également m’a dit que, de plus, enveloppé dans de l’alu, il se conserve bien quelques jours, si vous arrivez à contrôler votre gourmandise…

« Gâteau aux citrons et oranges, huile d’olive et thym« , sur le blog « Epices & moi« .

C’est l’association suggérée par le titre -agrumes, huile d’olive et thym- qui m’a tentée.
Ici, la liste des ingrédients est un peu plus complexe : farine de petit épeautre, farine de riz complet; cristaux d’huiles essentielles d’agrumes (facultatif). Heureusement, depuis qu’il y a un magasin « La vie claire » pas loin de chez moi, j’arrive à trouver ce genre d’ingrédients.
J’ai respecté la recette à la lettre (bon… huile d’olive de mon placard, pas la marque préconisée ; oranges et citrons bio, mais sans doute pas de Sicile).

Validée ! Un régal, pour les papilles et pour les yeux.

Publié dans Recettes | Tagué | 7 commentaires

T-shirt « Lola »


Entre les deux déguisements de jaguars, histoire de changer un peu de ce tissu « peau de bête » pas agréable à coudre, un T-shirt pour moi.

Le patron vient du livre « Jolies tenues par Jolies bobines », aux éditions Mango. C’est le T-shirt « Lola », en taille 38 (d’habitude, j’ai du 40 pour les hauts, mais le 38 suffit largement ici).

Rien à redire. Modèle facile et rapide à coudre. Coupe confortable, jolie découpe devant avec faux boutonnage, emmanchures basses. Les manches sont un peu surdimensionnées en longueur ; bien que je les aime bien longues, je les ai raccourcies d’environ 3 cm.

Le seul truc qui a mangé un peu de temps, c’est le raccord des rayures. Une fois de plus, j’ai laissé tomber le faufilage, au profit des épingles, piquées avec soin perpendiculairement à la ligne de couture, au niveau de chaque rayure bleue… Je vais finir par me laisser convaincre par l’épinglage…


Surpiqûre de la découpe sur le devant au fil ocre en double.
Pour finir l’encolure, « Jolies Bobines » proposait une bande de jersey retournée sur l’envers. J’ai utilisé un biais ocre tout fait que je pensais d’abord rabattre sur l’envers. Mais comme sa couleur reprenait celle de la surpiqûre et s’accordait bien avec le jersey rayé, je l’ai laissé visible.


Ourlets des manches et du bas au point zig-zag ocre. J’ai coupé ensuite le surplus de couture sur l’envers à ras du zig-zag.
Pour finir, 9 boutons, de tailles et de couleurs différentes, cousus sur la ligne de surpiqûre, pour la petite touche de fantaisie.

Publié dans Couture | Tagué | 10 commentaires

Jaguars

Une « commande » de Malo et Maël

 

C’est d’un poème que Malo a appris à l’école, l’année scolaire dernière, qu’est venue l’idée. Et Mamie a imprudemment promis de coudre un déguisement à chacun.

Choix du tissu « peau de bête » chez Toto à Lille, recherche d’un modèle dans ma collection de magazines Burda… puis les choses en sont restées là. Chaque fois que je croisais le gros ballot de tissu dans mon stock, je me disais « faudrait que je m’y mette ».
C’est finalement Maël qui m’y a poussée. Quand il est venu à Pâques, sa première phrase a été : « Mamie, est-ce que tu as fait mon costume de jaguar ? ». Oups, ben non, toujours pas. Mais j’ai promis que ce serait la priorité.

Et voilà, c’est fait !

Deux oreilles et une longue queue

Patrons du magazine Burda de janvier 2014, en tailles 110 et 128, un peu rallongées. Comme je n’ai pas les petits sous la main, ce sera plus facile de raccourcir, si nécessaire, que de rallonger.

Tissu qui rend bien l’effet « peau de bête », mais qui n’est pas marrant du tout à coudre.
Lorsque deux morceaux sont posés endroit contre endroit pour l’assemblage, les petits poils s’accrochent (comme pour le velours, en pire), les morceaux se déplacent l’un par rapport à l’autre sous le pied de la machine malgré le faufilage. Si bien que l’adepte inconditionnelle du faufilage que je suis (et plutôt deux fois qu’une…) a opté pour cette fois pour l’épinglage, finalement plus efficace (des épingles perpendiculaires à la couture, bien rapprochées quand même…).

Une modification par rapport aux explications pour le coussinet ventral, en polaire. Il était prévu d’appliquer une moitié de coussinet sur chaque  devant, au point zig-zag le long de l’arrondi, mais j’avais peur que l’épaisseur supplémentaire ainsi créée le long du devant complique la pose de la fermeture éclair. J’ai donc choisi la méthode de la combinaison lapin cousue en 2013 (ici), coussinet doublé de la même polaire cousu d’un côté, avec des boutons-pressions de l’autre.

 OUF !
pour ces cousettes

… et le reste !

Publié dans Couture | Tagué , | 14 commentaires

Un peu de couleur

Mes derniers tableaux à l’atelier peinture
Derniers… c’est une façon de parler…

 

Huile sur toile, 50 cm x 50 cm

L’ébauche de cette toile (dessin et quelques touches de couleur) date d’il y a bien dix ans. Cette année, Michel a ressorti cette photo d’une touriste, Tour Eiffel en arrière-plan, une proposition parmi d’autres pour traiter le thème « Nuit ».

…l’occasion de reprendre cette toile, et de la terminer enfin,
avec des couleurs plutôt « jour ».

Huile sur papier toilé, 50 cm x 65 cm

A partir d’une ébauche d’il y a une dizaine d’années également, sur le thème « Fenêtre ouverte ».

Huile sur toile, 70 cm x 50 cm

Sur le thème « Vaches »…  à partir de quatre croquis bien anciens, eux aussi.
Quelle herbe ont-elles bien pu brouter, ces vaches ?

Actuellement, j’ai changé de tactique : quand je commence une toile, je la termine avant de passer à une autre. Mais j’ai encore quelques vieilleries en stock…

Publié dans Tableaux | 7 commentaires

Construire une maison

… l’autre thème proposé à l’atelier poterie ce semestre

Hauteur de la maison 32 cm

Pas de raku, cette fois.
Pour la déco des faces de la maison, j’ai simplement réalisé des empreintes avec des végétaux et des tampons.
Une fois la pièce biscuitée, j’ai tout badigeonné avec de l’oxyde de manganèse, en insistant bien sur les empreintes, puis essuyé avec une éponge humide. Je ne savais pas trop quel serait l’aspect après la deuxième cuisson, j’ai fait confiance à Gilles, et le résultat a été largement à la hauteur de mes espérances : un aspect crépi, exactement ce que je souhaitais.

Le toit est amovible, ce qui permet d’utiliser la maisonnette comme boîte à secrets ou à trésors.

Publié dans Céramique | 12 commentaires

Raku

Journée de cuisson raku, ce mardi.
Comme d’habitude, festive et chaleureuse, malgré la température digne d’une journée d’hiver.

Et toujours l’excitation quand les objets sortent des caisses d’enfumage et qu’on découvre le résultat…

Ces dernières semaines, Gilles nous avait proposé de réaliser des sphères ; pour commencer, une sphère basique, puis des sphères décorées, transformées ou déformées.
Je me suis limitée à des formes très simples, dans un esprit japonisant.

 


Uniquement du raku nu (quelques détails sur cette technique ici).
Sur les pièces enduites d’engobe puis de glaçure le matin même (parce qu’elles n’étaient pas encore biscuitées lors de la dernière séance à l’atelier), beaucoup de parties grises ou noires, parce que la coque engobe/glaçure est déjà partiellement tombée dans le four. Les dessins qui se forment aléatoirement sont un peu clairs aussi, sur certaines pièces.
Mais finalement, ce n’est pas mal, l’ensemble des quatre sphères est assez harmonieux.
Ma courte expérience semble montrer qu’il vaut mieux que la pièce prête à cuire repose plusieurs jours avant la cuisson, pour que l’enduit ait bien le temps de sécher.

 


Une sphère en raku ; glaçure transparente pour le fond, ronds juste enfumés.
J’ai gravé les cercles avec toutes sortes d’objets, boîtes d’oeufs Kinder, bouchons de flacons divers, capuchons de feutres…


Bol en raku nu à l’extérieur, émail rouge à l’intérieur.

Publié dans Céramique | Tagué | 15 commentaires

Joyeuses Pâques

JOYEUSES PÂQUES

à tous !

 

Oeufs vidés, décorés avec des « manchons » cylindriques en plastique. On place le manchon autour de l’oeuf, on le pose délicatement sur une cuillère et on trempe dans une casserole d’eau bouillante. Le plastique rétrécit à la chaleur et épouse la forme de l’oeuf.
En principe, ces étiquettes sont faites pour décorer des oeufs durs. Pour une déco plus durable et réutilisable, j’ai utilisé des oeufs vidés ; un peu plus délicat à faire, parce que l’oeuf est très léger et surnage.
Je n’ai pas passé la semaine à vider des oeufs, j’en avais un carton plein en stock…

J’avais rapporté ces décos de Belgrade il y a deux ans, mais on en trouve plein sur le net, dans des boutiques russes (mais en français…).

Publié dans Bricoles diverses | 10 commentaires