Petit collage

Pour une carte de remerciement,
d’après « L’oiseau bleu et gris »,
de Georges Braque


Papiers de soie déchirés, lisses ou froissés ;
oiseau découpé en bristol blanc.

Publicités
Publié dans Cartes, Papier | Tagué | 7 commentaires

Découvertes

Depuis quelques mois, je suis régulièrement le blog « Sakarton » : la blogueuse y partage ses découvertes, DIY, bricolages à faire avec les enfants, mais aussi ses coups de coeur pour des livres, artistes, musiques, expositions. Allez y faire une balade…

Cette semaine, j’y ai découvert une chouette idée, que j’ai envie de partager avec vous.
C’est ici, dans le billet « Art avec de l’encre et un fil ».
C’est tout simple, à la portée d’un enfant : on trempe un fil dans de l’encre, on le dispose sur une feuille de cahier, on referme le cahier et on tire sur le fil. Allez voir la petite vidéo chez Sakarton, elle vous explique parfaitement la méthode.
Quand j’ai lu le billet, il a fallu que j’essaie sur-le-champ, of course. J’ai pris ce qui m’est tombé sous la main : un calepin où je prends mes notes de couture, et un bout de t-shirt recyclé en chiffon…

Et voilà le résultat !

Pas mal, non ? Evidemment, sur du joli papier (au lieu de papier de cahier quadrillé…), et sur un bout de tissu bien propre et bien repassé, ce sera encore mieux.

En variant les couleurs et la position du fil sur le papier, on doit pouvoir obtenir de chouettes dessins.

Voilà ! Si ça vous tente, yapluka essayer !

Publié dans Bricoles diverses | 8 commentaires

Pour faire une bonne soupe…

… il faut :
des carottes, un poireau, une pomme de terre

… un oignon, une pointe d’ail

Pour la dînette de Malo et Maël.
Cotons divers de mon stock, crochet n°3.

Les explications pour les carottes viennent du blog « Still Vauriens », celles des autres légumes du blog « Que cache ma boîte à belette ? ». Merci à Hélène et à Steph pour le partage de leurs tutos !

Publié dans Crochet, Sans catégorie | Tagué , | 16 commentaires

Biennale du Foyer Culturel de Sarreguemines

Tous les deux ans, les ateliers artistiques du Foyer Culturel – peinture, aquarelle, dessin, photo, céramique – proposent une exposition, sur un thème commun choisi par les animateurs.

La « Biennale 2018 » a démarré hier, dans le hall de l’Hôtel de Ville. Si vous êtes du coin, vous pouvez y faire un tour tous les jours, de 14 h à 18 h, jusqu’au 27 mai inclus.

Sujet retenu cette année, « Migration » . Chaque participant a eu la liberté de l’interpréter à sa guise : problème des migrants, politiques ou climatiques ; migration quotidienne métro-boulot ; oiseaux migrateurs ; transhumance des troupeaux, etc.

Ma contribution : un travail sur la foule, vieux d’une bonne dizaine d’années ; un de mes seuls essais de peinture au couteau. Ressorti des cartons et retravaillé au pinceau.

 
Huile sur papier, 65 x 50, collé sur un cadre en bois

… et Noël en mai

Ma participation au projet collectif proposé par « Mamieminette » : bricoler pour le 2o de chaque mois, un p’tit truc pour Noël prochain, car il est bien connu qu’en décembre, on n’a jamais le temps :

des suspensions en argile auto-durcissante
découpées à l’emporte-pièce (Durci’Dur, de Solargil),
peintes à la peinture Pébéo Ceramic (deux produits que j’aime décidément beaucoup).

Publié dans Noël, Tableaux | 13 commentaires

Le loup et le petit Chaperon rouge

J’avais repéré l’an dernier, je ne sais plus sur quel site, un joli jersey imprimé « Chaperon rouge » mais, comme ça m’arrive souvent, quand je me suis décidée, le tissu convoité n’était plus disponible.
Frustrée, j’ai cherché ailleurs, et j’ai découvert « Esprit de fée » et ses superbes panneaux imprimés. Un peu chers… mais en juillet, il y avait des soldes, et je me suis offert le kit T-shirt « Chaperon rouge » (patron, panneau imprimé, panneau uni rouge pour les dos), avec d’autant plus de plaisir que les produits d’Esprit de fée sont conçus et fabriqués à plus de 90% en France (en Alsace, donc pas bien loin de chez moi), ce qui en explique aussi le prix.

Depuis, il attendait son heure. Incitée par les températures estivales que nous avons en ce moment, je l’ai sorti de mon stock. Patron simplissime décalqué et découpé ce matin, T-shirt fini ce soir.

Pour terminer sur une petite note printanière, le bouquet de fleurs de champs rapporté hier de ma balade.

J’aime les bouquets tout simples de fleurs sauvages.

Publié dans Couture | Tagué | 10 commentaires

Raku

Les travaux des derniers mois, à l’atelier raku…

 

Un bas-relief, dans le but d’en réaliser un moulage en plâtre qui permette de reproduire ultérieurement le motif sur des objets.

Gilles nous a proposé un dessin de cheval et cavalier (d’après Marino Marini ?).
J’ai « sculpté » le bas relief dans une plaque, puis réalisé tout autour un « muret » d’argile, enfin coulé du plâtre pour obtenir le moulage. En principe, c’était un travail à terre perdue, mais par chance, le bas-relief en terre été récupérable.

J’ai émaillé le cavalier en rouge brasier, le fond avec de la glaçure transparente, et laissé le cheval sans émail.
Malheureusement, à la cuisson raku, la plaque s’est cassée en deux horizontalement, au niveau de la grosse fissure noire à droite). Il a donc fallu la restaurer. Après collage à la super glue, colmatage à l’enduit de rebouchage et camouflage avec un peu de peinture acrylique, la cassure est quasi invisible.

 

Une boîte carrée avec couvercle

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Un vase en colombinage


Une sacrée galère… Gilles nous avait dit que plus les colombins sont fins, plus c’est élégant. Oui mais plus les colombins sont fins, plus tout cela manque de tenue et a tendance à s’affaisser. J’étais persuadée que mon vase se serait complètement écroulé, à mon retour à l’atelier la semaine suivante. Ben non, Il n’est pas tout à fait vertical (la photo est prise sous le bon angle…), mais il a tenu bon et a vaillamment résisté aux deux cuissons.

 

Divers essais de terres mêlées…

Un vase conique

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’exercice consistait à incruster, dans une plaque d’argile à raku blanche, des bandes de terres diverses (porcelaine, terre couleur terracotta et brune), puis à graver des lignes ou des dessins peints ensuite à l’engobe de couleur. En plus des trois lignes à l’engobe orange, j’avais rajouté une petite tortue à l’engobe verte, mais qui n’est pratiquement pas visible sous la couche d’émail.

Au biscuitage, une grosse fissure s’est formée le long d’une des jointures.
Puis, quand j’ai manipulé le vase, un morceau de la bande brune s’est cassé. J’ai colmaté le tout à l’émaillage, mais pour la fissure, cela n’a pas suffi, elle s’est encore accentuée à la cuisson raku.
Mon vase n’est pas étanche mais peu importe, c’est un objet déco qui me plaît bien. Les craquelures caractéristiques du raku sont bien marquées.  La fissure ayant eu l’obligeance de se former à la jointure de deux terres, on peut même imaginer qu’elle était voulue… De plus, l’émail a des épaisseurs différentes (je n’ai pas lésiné sur la quantité à l’endroit de la fissure…), ce qui crée des effets vraiment intéressants.

 

Deux bols en terres mêlées

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Rajout de terres colorées à l’argile raku par pétrissage.
L’un des bols est émaillé entièrement par trempage dans la glaçure. L’autre est émaillé de façon aléatoire, par coulures à l’aide d’une d’une louche (comme la boîte et les vases), pour qu’il reste des zones non émaillées noircies à l’enfumage.

 

Et juste pour le plaisir, une coupelle ovale comme celle que j’avais faite avant Noël, parce que j’en aime bien la forme…

Publié dans Céramique | Tagué | 12 commentaires

Noël en avril…

Comme je vous l’avais expliqué , je participe (j’essaie de participer…) au projet collectif de « Mamieminette » : réaliser chaque mois une petite déco de Noël.

J’avais zappé janvier ; hélas, j’ai zappé également mars.
Un petit effort s’imposait en avril…

Quelques bricoles à suspendre

Découpes à l’emporte-pièce.
Empreintes à l’aide de tampons, extrémité de capuchon de feutre, pointe de stylo (mine rétractée)…

Après sa crue de janvier, la Blies a laissé une grande quantité de sable sur ses berges, ainsi que des morceaux de bois. J’en ai ramassé quelques-uns (il faudra que j’y retourne…).
Celui auquel j’ai accroché mes bricoles ressemble à un animal. Il faudra que je lui trouve une utilisation intéressante.

En réponse à risounel :

Oups… J’ai oublié de dire que mes bricoles sont en Fimo Air, une pâte Fimo blanche qui ne nécessite pas de cuisson au four ménager, qui sèche simplement à l’air. C’est ce que j’avais utilisé également pour le collier. Pour coller les mini-découpes sur les fonds, j’ai mouillé un peu leur surface, mais je crois que ce n’est même pas nécessaire, et que ça colle tout seul. Voilà, vous savez tout !

Publié dans Bricoles diverses, Noël | 14 commentaires