Bestiaire en raku (4)

Mi-juin, dernière journée de cuisson raku de la saison.
Depuis que je suis à l’atelier, c’est la première fois que je l’ai manquée. Ce jour-là, je regardais tomber la pluie à Grenoble… Mais les copines se sont chargées de gérer mes deux pièces à cuire.

Environ 30 cm sur 28

Avec le retour de Gilles, nous avions repris le thème « animaux ».
Un trophée, à partir d’une demi-sphère déformée, sur laquelle ont été rajoutés les différents éléments (front, museau, yeux, cornes, oreilles, barbichette).
Gilles nous avait proposé plusieurs animaux, lapin, bélier, lion, etc.
J’ai choisi le bélier pour le travail des cornes.


Ma tête de bélier comporte de petits défauts de symétrie… mais en vrai, une tête est rarement parfaitement symétrique…

Puis, un travail inspiré de la photo ci-dessous (je n’ai pas pensé à noter le nom de l’artiste)

Environ 25 cm sur 18

Nous avons d’abord construit une sorte de boîte en carton, que nous avons « emballée » dans une plaque d’argile, comme un paquet. Puis modelage des différentes bestioles, rajout de structures et ouverture du dessus (pour en faire un récipient).
L’ensemble est peut-être un peu kitsch, mais l’objectif était surtout technique, et le travail a été vraiment intéressant. Avec la verdure, c’est une petite mise en scène rigolote.

Le bec de l’oiseau s’était cassé à la cuisson raku. Je l’ai reconstitué avec de l’argile autodurcissante recouverte d’enduit de rebouchage, poncé après séchage, puis peint…

 

Empreintes faites à l’aide de tampons en terre cuite que j’avais fabriqués l’an dernier avec un vieux morceau de bois aux veines bien marquées. Empreintes de scories et même empreinte de la section d’un morceau de bois de cerf (trouvé dans la forêt par une amie ; le rond en bas à droite).

Pour l’émaillage, trempage dans la glaçure transparente, puis essuyage des reliefs pour créer des zones qui seront noircies à l’enfumage.

 

Publicités
Publié dans Céramique | Tagué | 6 commentaires

Lapinou


Une petite broderie, en guise de carte d’anniversaire pour Malo.
Dessin trouvé sur Pinterest. Comme je suis toujours dans l’urgence, c’est plus rapide que de concocter soi-même un dessin.

Les contours sont juste cousus au fil à coudre noir, sur de la feutrine blanche renforcée par de la Vliesline thermocollée sur l’envers.
Les oreilles et le petit bout de bidou, en chutes de liberty, sont collés avec du thermocollant double-face, puis soulignés d’une piqûre ocre.
Les joues, deux ronds de feutrine rose fixés à la colle textile.
Yeux, museau et poils brodés avec du coton perlé.

J’adore faire ce genre de petites choses…

 

Publié dans Bricoles diverses | Tagué | 11 commentaires

Sweat et T-shirts


Pour Malo, un sweat taillé dans le reste du tissu du déguisement dragon.
Toujours le même patron pochette Buda n°9482, en taille 140. Largement rentabilisé, après 6 pantalons de jogging et 4 sweats…

Broderie « chat » avec le module de broderie de ma Bernina. Il faudrait que je l’utilise plus souvent, pour ne pas avoir à relire chaque fois tout le mode d’emploi…
Le motif vient du blog « La grange aux loups » : la blogueuse y met gracieusement à disposition une foule de motifs de broderie machine, divers et variés. Merci à elle !
C’était la première fois que je tentais une broderie sur tissu extensible, et ma foi, je suis bien contente du résultat. Comme renfort, j’ai utilisé du non-tissé adhésif, trouvé à la Stoffgalerie de Sarrebruck. J’ai décollé le papier, appliqué soigneusement l’envers de mon tissu sur la face adhésive, puis fixé l’ensemble dans le cadre à broder. Le tissu sweat n’étant pas trop extensible, il a suffi de le repasser, après l’exécution de la broderie, pour faire disparaitre les marques laissées par le cadre.

 


Un T-shirt pour chacun des loupiots.
Le patron est issu du magazine Burda d’avril 2018, modèle 131, en tailles 122 et 140.

Interlock de mon stock (origine oubliée).
Petites poches en coton. Pour Malo, un transfert « ancre », de la même série de motifs marins « Aladine » que le bateau utilisé . Pour Maël, le fan de foot, un ballon brodé acheté je ne sais plus où.
Comme l’interlock ne s’effiloche pas et ne roule pas, je n’ai même pas surfilé : tout est cousu au point extensible, et à l’aiguille double pour les ourlets et la surpiqûre de l’encolure.

Publié dans Couture | Tagué , , | 7 commentaires

Enfin une lampe

… pour nos toilettes !

Depuis la rénovation de nos toilettes, il y a un an, une ampoule pendouillait au bout d’un fil en guise d’éclairage.
Je pensais faire un abat-jour origami, mais il aurait fallu construire un gabarit, faire un essai préalable ; bref, les choses ont traîné…
Puis, au hasard de mes pérégrinations sur le net (que j’essaie de limiter…), je suis tombée sur cette vidéo.


Bandes de placage bois, fil et douille de Sostrene Grene. Le placage existe en couleur claire, comme dans la vidéo, mais il n’était pas disponible au magasin Sostrene Grene où j’ai eu l’occasion de passer. Je me suis donc contentée de la version plus sombre, chouette aussi.

Sous une jolie lampe, c’est encore bien plus agréable de lire aux toilettes.

Publié dans Bricoles diverses | 5 commentaires

Hibou

A la Nuit des Musées, au jardin des Faïenciers à Sarreguemines, le public peut chaque année assister à des cuissons raku, et déguster gratuitement café et gâteaux confectionnés par les membres des deux ateliers raku et grès. Malheureusement, la météo n’a pas été clémente cette année (pluie battante au courant de l’après-midi) et le public a été rarissime…
Nous avons cuit nos pièces déjà biscuitées.

Gilles avait proposé le thème du hibou, à partir de pots qu’il a tournés pour nous.
J’ai fait simple, juste deux gros yeux, un bec et deux petites aigrettes.

N’oubliez pas d’aller voter dimanche !

Publié dans Céramique | Tagué | 10 commentaires

Sweat

Entre le 5e et le 6e pantalon de jogging,
un sweat pour moi

Un bout de tissu de mon stock, trouvé au marché il y a un certain temps. Jersey légèrement matelassé, très léger, mais synthétique (d’habitude, je choisis plutôt des cotons, mais je suppose que j’avais craqué pour ces jolies fleurs bleues).
Patron du sweat Felicia, dans le dernier magazine La Maison Victor, mai-juin 2019, taille 40. Je l’ai acheté pour ce modèle justement, simple et original.

 


Coupe très confortable. Manches raglan comme j’aime (c’est si facile à monter), larges, rétrécies grâce à un jeu de plis. Ourlet du bas des manches juste retourné et fixé par des piqûres le long des plis.
Pas de biais à l’encolure comme prévu, mais un surplus de couture d’un centimètre simplement retourné et cousu par un point zig-zag.

Largement validé. Le synthétique a quelques bons côtés aussi : mon sweat sort de la machine à laver pas du tout froissé, et sèche en un clin d’oeil.

Publié dans Couture | Tagué | 8 commentaires

Marinières

Une seconde vie
pour une marinière tachée

Elle attendait sa rénovation depuis « un certain temps ».
Logo Petit Bateau agrandi, appliqué avec du thermocollant double-face, puis entièrement souligné par une piqûre à la machine. Même pas du détournement, puisqu’il s’agissait d’une marinière Petit Bateau…
Reste de jersey bleu vif pour le cercle ; liberty pour les voiles (la classe !)

 


Dans les chutes de ma jupe, il y avait de quoi caser juste les pièces d’un sweat pour Maël (pour Malo, ça n’aurait pas suffi). Même patron pochette Burda n°9482 qu’ici.
J’avais acheté, je ne sais plus où, une petite planche de motifs marins à transférer au fer à repasser, justement pour le jour où je ferai des marinières aux loulous. C’était l’occasion d’utiliser le motif bateau, qui s’accorde bien avec le bord-côte ocre des manches.
Bord-côte rouge et ocre de Buttinette.

Et aussi, deux autres pantalons de jogging pour Malo et Maël.
Même patron et même qualité de tissu (et provenance) que .


J’avoue que pour ces deux derniers, il a fallu que je me motive un peu. Depuis le début de l’année, j’en ai fait deux gris chiné, puis deux bleus, puis ces deux vert kaki… Douze poches, douze bracelets de bas de jambe, six ceintures… monotone, à la longue… Les séries, c’est moyennement passionnant.

Publié dans Couture | Tagué | 9 commentaires