Couleurs fortes…

… je les aime de plus en plus ;
pour rendre moins tristes les années qui passent ?

Travaux dans la maison, puis heureuse mamie accueillant deux petits vacanciers…
Pas eu le temps de publier des billets ces derniers temps… Je reviens en douceur sur mon petit nuage et vais essayer de me rattraper un peu.

Il y a des années (peut-être bien une dizaine), à l’atelier de peinture, j’avais réalisé un tableau représentant des chevaux stylisés.
Le tout dans des tons bleu-gris, gris-vert, ocre terne… Même déjà signé, et exposé, « à l’époque », lors d’une expo collective de l’atelier (sans doute parce que je n’avais rien d’autre à montrer, à ce moment-là…).
Mais j’ai toujours considéré ce tableau comme inachevé.
Et cette année, Michel nous a proposé à nouveau le même sujet.
Chouette ! L’occasion de retravailler cette toile…

DSC_6282Huile sur toile, 60 x 60

Par rapport au tableau initial, renforcement des couleurs des chevaux : bleu, vert et ocre beaucoup plus soutenus, dégradés avec du blanc.
Pour le fond, j’ai laissé la couleur d’origine sur certaines zones, et repeint d’autres en orange, blanc cassé et noir.

Beaucoup plus lumineux et plus contrasté que la version d’origine. Je regrette juste de ne pas avoir pensé à prendre une photo avant relookage.
Juxtaposer « Avant/Après » aurait été intéressant.

Publié dans Tableaux | 5 commentaires

Un habit…

… pour ma machine à coudre

 

DSC_6624DSC_6627

Depuis de nombreuses années, ma machine à coudre est déballée presque en permanence. Depuis longtemps aussi, il était prévu que je lui fasse une housse, pour qu’elle arrête de prendre la poussière… et parce qu’elle le vaut bien !

Tout finit par arriver. Il suffit que les circonstances adéquates soient réunies.
Un tissu original trouvé aux puces de couturières de Grenoble (j’ai eu la chance d’y être le bon week-end, mais j’ai été étonnament raisonnable ; c’est le seul truc que j’ai acheté).
De retour à la maison, de gros travaux, le bazar partout, donc impossible de faire de la couture qui demande de la place, décalquage de patron, coupe. Alors, la p’tite housse pour la MAC, c’était juste le bon moment.

Vliesline H630 ouatinée thermocollée sous le tissu, pour donner de la tenue à la housse. Doublure taillée dans un vieux drap. Dessus et doublure assemblés par un biais noir.

Les machines à coudre anciennes et autres outils de couturière imprimés sur ce tissu sont évidemment très chouettes, mais ce sont les inscriptions qui m’ont particulièrement séduite (je traduis -approximativement !-)

Ma préférée :

DSC_6632(Une maison propre est le signe d’une machine à coudre cassée.)

D’autres aussi, que j’aime bien :

DSC_6629(Je n’achèterai pas de tissu jusqu’à ce que j’aie utilisé le stock que j’ai à la maison, j’ai dit. Et puis je n’ai pas arrêté de rire.)

 

DSC_6631(Les amis sont comme les tissus…
Vous n’en avez jamais assez.)

 

DSC_6633(La vie est trop courte pour qu’on utilise du tissu pas cher.)

 

DSC_6628(Tant de tissu
Si peu de temps.)

 

DSC_6643(Si les tissus étaient des chats,
j’aurais le titre de folle aux chats depuis des années.)

 

DSC_6630(J’ai tous les tissus qu’il me faut-
aucune quilteuse n’a jamais dit ça.)

DSC_6645(Si seulement je pouvais avoir une bobine qui ne se vide jamais…)

A supposer que nous ayons parfois mauvaise conscience… elles sont réconfortantes, toutes ces petites sentences !

Un an m’a été rajouté récemment au compteur… De jolis tissus et breloques reçus à cette occasion pour adoucir le passage… Si beaux qu’il va falloir bien réfléchir à leur utilisation, pour en exploiter le moindre petit bout.

DSC_6635 DSC_6644 DSC_6636

Publié dans Couture | Tagué | 12 commentaires

L’âge de raison

DSC_6340Carte bricolée par Mamie.

Malo a eu 7 ans.
L’âge de raison.
« Alors, je n’aurai plus le droit de dire des gros mots ? », a-t-il demandé.
« Tu ne l’as jamais eu », a répondu sa maman…

Publié dans Cartes, Papier | Tagué | 11 commentaires

Raku, suite…

… et fin,
jusqu’à la saison 2016/2017…

Je n’ai pas vraiment suivi l’ordre chronologique, dans mes billets…
Il me reste à vous montrer enfin des trucs faits… il y a un an.

Une lanterne

DSC_9590 DSC_9591 DSC_9594 DSC_9607

Email turquoise, mais qui a donné des effets surprenants -et intéressants !- à la cuisson.
C’est ça que j’aime, l’excitation quand on nettoie l’objet après l’enfumage, et la surprise lorsqu’on découvre peu à peu le résultat. Magique !

Des contenants à succulentes

DSC_5626 DSC_5631 DSC_5627
Bon… ça n’a pas du tout donné ce qu’il fallait… Gilles voulait nous faire faire un récipient à double paroi, bien régulier. En-dessous, il y a bien un creux en forme de parfaite demi-sphère. Mais tout le reste autour s’est déformé, malgré les renforts à l’intérieur. Alors, les déformations, je les ai tout simplement accentuées, et décidé que le dessus serait en fait le dessous. Si mes souvenirs sont bons, personne n’a vraiment obtenu ce qui était attendu. Pour rigoler, nous avons appelé nos productions  « les kouglofs retombés »…

DSC_5622 DSC_5623 DSC_5624

Moulage d’une plaque autour d’un cylindre ; puis rajout de trois parties extérieures.
Là encore, j’ai essayé de tirer parti des défauts. La terre s’est fendillée un peu partout.
Qu’à cela ne tienne, ça fait des effets sympas.
Je n’ai pas non plus mis une couche d’émail suffisante (un an plus tard, l’émaillage garde toujours une part de mystère pour moi). Mais, même si le résultat n’est pas tout à fait celui attendu, c’est chouette quand même.

… et un oiseau un peu particulier,
fait cette année, en terre-papier

DSC_6182 DSC_6177 DSC_6183

La terre-papier est un mélange de terre et de papier, ce qui rend cette matière beaucoup plus légère que l’argile habituelle.
D’abord, il a fallu façonner l’oiseau en grillage à poules. Absolument pas évident quand on n’a jamais fait, et éprouvant pour les doigts.
Puis, recouvrir cette structure bricolée avec de la terre-papier de la consistance d’une boue (retour en enfance, quand on touillait du sable et de l’eau pour faire des pâtés…).
Attendre la semaine suivante ; en remettre une couche.
Laisser reposer jusqu’à la séance suivante. Rajouter de la terre-papier un peu plus consistante pour avoir partout une épaisseur suffisante.
Emaillage à la glaçure transparente pour raku, avec un rajout de gouttes d’émail noir métallisé.
Le résultat est moyen ; entre autres, la tête de l’oiseau est trop grosse. Mais l’expérience était intéressante.

Publié dans Raku | 7 commentaires

Noir et blanc

Fin mai, dernière cuisson raku de la saison 2015-2016.

Un plat, fait à la fin d’une séance où il me restait un peu de temps.
Une plaque de terre étalée au laminoir, entre deux toiles qui ont laissé leur empreinte sur l’argile, puis moulée dans une coupe en plâtre. Bord simplement déchiré…
Emaillage à la couverte transparente (passée au pinceau à l’intérieur de la coupe ; par coulures à l’extérieur).

DSC_6317 DSC_6335

Le raku m’émerveille toujours autant… Un beau réseau de fines craquelures cette fois, et plein de petits points dus à la structure de la toile.

DSC_6320 DSC_6316

Avec une pointe de rouge,
un oiseau tout rond…

DSC_6321 DSC_6323 DSC_6336
Couverte transparente, coulée à la louche, et émail rouge brasier pour le bec.

Un faucon, modelé dans un bloc de terre… C’est le thème qui a clos l’année. Gilles nous avait apporté un faucon stylisé en bronze, et demandé de le reproduire en terre.
Peut-être mon sujet préféré… comme en peinture, j’ai accentué le côté anguleux du modèle… Au départ, un peu de stress devant le bloc de terre -par où commencer ?- puis, une fois la forme dégrossie, un plaisir fou…
Après, il a fallu couper la bestiole en deux, évider, recoller. Ca, c’était la partie la moins plaisante…

DSC_6324 DSC_6325 DSC_6326 DSC_6332 DSC_6329

Je ne voulais pas que l’émaillage atténue l’effet anguleux. Après réflexion avec Gilles, travail par plans : couverte transparente posée sur certaines parties, les plus proéminentes, limitées par du ruban de masquage ; les autres, les creux en particulier, laissés bruts et juste noircis à l’enfumage.

Publié dans Raku | 17 commentaires

L’attrait de l’abstrait, suite

Alors, qu’est-ce que vous y avez vu, dans les photos « abstraites » du précédent billet ?

Je vous livre ici les photos originales, prises juste dans ce but-là…

 

DSC_6357 DSC_6360 DSC_6367
… et transformées ensuite avec Photoshop. Filtre « solarisation », puis saturation des teintes poussée à fond, et rotation pour la première et la dernière.

Sur la première, on identifie rapidement une chaise, puis un bout de table, et on pense alors naturellement à une terrasse de café.
La plus énigmatique est la deuxième. Entre le mur côté rue et l’entrée en retrait d’un immeuble, un espace bourré de papier, carton, etc.
Pour la dernière, c’est également assez facile ; en regardant bien, on y reconnait des  fenêtres, des volets, des toits. Si je n’avais pas eu le sujet de Projet Photo en tête, je me serais sans doute débrouillée pour éviter le camion au premier plan, mais il introduit dans la photo trafiquée une surface colorée supplémentaire…

Publié dans Photos | 7 commentaires

L’attrait de l’abstrait

Il est temps de renouer avec « Projet Photo des Passionnés »… Depuis la mi-avril, aucune participation de ma part. Manque d’idée, ou manque de temps (ou d’énergie…) pour creuser un peu le sujet…

« Jouons avec les formes et les couleurs pour elles-mêmes, interrogeons les sensations visuelles, graphiques, minimalistes, cherchons les détails, petits ou grands, de notre vie ou de notre ville et créons l’abstraction », nous propose-t-on cette semaine.

DSC_6357a DSC_6360a DSC_6367a

Je vous laisse deviner ?

Publié dans Photos | Tagué | 6 commentaires