Raku nu

Journée cuisson raku ce mardi à l’atelier poterie… journée de fête, comme d’habitude.
Journée très froide, mais un ciel bleu sans un nuage et un soleil radieux.
Repas en commun, avec les victuailles apportées par chacun (pas le traditionnel pique-nique à l’extérieur toutefois; même à côté du four, il faisait vraiment trop froid).

Cette année, Gilles nous a proposé de travailler davantage le raku nu.
J’en avais déjà expliqué le principe ici.

Un vase vite fait à la première séance

dsc_7431

dsc_7430dsc_7432Environ 28 cm de haut

Pour le raku nu, il est essentiel de parfaitement polir la surface de la terre, quand elle commence à sécher et qu’elle a le toucher du cuir. On peut utiliser un galet bien lisse, une bille, une pierre « oeil de tigre », par exemple. Une opération longue, à faire à la maison, devant la télé …

L’intérieur est émaillé. Email turquoise, qui a pris des nuances superbes.

dsc_7435

dsc_7437

Puis Gilles  nous a proposé un modelage, d’après une sculpture de Henry Moore.

henri_moore_rome_6-690x429

dsc_7419 dsc_7420 dsc_7421 dsc_7422Environ 23 cm de large et 20 de haut

La difficulté, ce n’était pas le modelage ; la terre avait une consistance idéale, facile à travailler. Mais pour éviter la casse à la cuisson, il faut ensuite creuser l’intérieur (quand pièce n’est plus trop molle), en commençant par évider par le fond, puis, pour les parties non accessibles, « ouvrir », évider, puis reboucher avec de la terre. Il faut garder une épaisseur d’environ 1 cm, et s’assurer que toutes les cavités intérieures communiquent avec l’extérieur : s’il y a une poche d’air, c’est l’explosion assurée à la cuisson. Et ce boulot-là, c’est un peu la galère, je n’aime pas faire.

Une boîte ronde

dsc_7424 dsc_7425 dsc_7429 dsc_7426Environ 24 cm de diamètre

Deux coques identiques moulées dans une coupe en biscuit, assemblées par leur bord. Puis découpe du couvercle. Il faut juste trouver le bon moment pour l’assemblage des deux coques : sécher un peu la terre au sèche-cheveux, ni trop, ni trop peu, pour que le tout ne se déforme pas à l’assemblage. Heureusement, les copines qui ont des années de pratique derrière elles sont toujours prêtes à conseiller.
J’ai laissé le couvercle brut, il est juste noirci par l’enfumage. Un morceau de bois trouvé près de la Blies sert de poignée.
L’intérieur est émaillé, avec le même émail que l’intérieur du vase, mais avec un rendu tout différent, plutôt bleu-gris, mais chouette aussi.

Le raku nu est encore plus magique que le raku émaillé. Une fois que la couche engobe+glaçure est enlevée, on découvre la terre  toute blanche et les dessins noirs aléatoires. On peut aussi graver la couche engobe+glaçure pour « diriger » les dessins. C’est ce que j’ai tenté sur le vase : j’y ai dessiné des formes de branches, qu’on distingue assez bien.
Si la pièce a été bien polie, le toucher est doux, satiné.
C’est beau…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités
Cet article, publié dans Céramique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Raku nu

  1. Marie-Pierre dit :

    Comme çà doit être passionnant! Je comprends ton engouement. Quel bonheur de créer et au final découvrir son œuvre ! Encore de très belles pièces dont tu peux être fière et heureuse! Beau mois de décembre Marie et bons préparatifs de Noël! Gros bisous

  2. TIC tics dit :

    Je suis impressionnée par les grandes flammes des bassines! Vous ne fermez pas le couvercle ? c’est vrai qu’après le raku nu, c’est quelque fois difficile de reprendre l’émaillage !!

  3. Tout chocolat dit :

    J’adore le vase et la boite: quel style!

  4. rachel dit :

    c’est juste magnifique, bravo! J’imagine le temps qu’il a fallu à des générations pour trouver toutes ces techniques appliquées essentiellement à un objet aussi élémentaire que complexe : un pot! Je dirais presque que le pot est à l’objet (à l’échelle de la main) ce que la chaise est au meubles… une source de recherche et de créativité infinie…!
    topette d’Anjou et belle journée à toi Marie

  5. Mamieminette dit :

    Oh la la c’est beau et… très technique!
    Bravo!
    Doux weekend
    bises

  6. Mary dit :

    Le rendu est magnifique et le fait de d’avoir la surprise à la fin doit vraiment être magique : créer et se laisser surprendre par l’objet auquel on a donné vie…
    Bonne soirée et bon week-end, bises.

  7. Mary Tainne dit :

    Je suis en admiration devant tes creations. Quelle maîtrise de la matière pour faire ces pièces d’exception, tu es une artiste

  8. Sylviedu13 dit :

    c’est bôôôôôô!!!!

  9. pivoinette dit :

    J’avoue aujourd’hui avoir été encore plus épatée que d’habitude !
    Tout est magnifique … ton premier vase émaillé de bleu a une jolie silhouette, de belles couleurs et un joli graphisme.
    Moi qui n’aime pas le moderne, j’ai trouvé ta sculpture bien jolie, équilibrée. Je croyais que tu avais fait les trous à l’aide un emporte pièce genre « tuyau » … mais si j’ai bien compris, c’est bien plus compliqué que ça !
    Et ma préférée sera la boîte ronde, j’adore sa forme et elle est vraiment réussie … tout est parfait !
    Je comprends ton plaisir à travailler tout ça.
    Bises

  10. C’est vraiment joli ! Merci Marie. Bon week end

  11. Ping : Raku et raku nu | Le petit nuage de Marie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s