Raku

DSC_1382

Au mois de février, quand j’ai lu la lettre d’information de l’Université Populaire signalant qu’il restait deux places à l’atelier « raku » pour le second semestre…
… comment résister ? Celles qui me suivent depuis un certain temps, et me connaissent un peu, imaginent bien que la tentation était vraiment trop forte.

Je n’avais jamais touché à de la terre. Mes expériences de modelage se limitaient à la pâte à sel, il y a très longtemps.
Seule débutante dans le groupe à la première séance, en mars,  j’ai commencé par un oiseau, guidée pas à pas par Gilles, notre animateur.

DSC_1385 DSC_1386

Puis un ours a suivi…
Un peu pataud, mon ours… le corps un peu long… Mais je l’aime bien, et pour une deuxième séance de modelage, ce n’est pas trop mal.
A la cuisson, il arrive qu’il y ait des accidents, des pièces qui explosent. J’avais creusé l’intérieur du corps, percé les pattes, mais une toute petite bulle d’air, quelque part, suffit… Ainsi, mon ours a perdu son dos à la première cuisson. Son usage est donc tout trouvé : une jardinière à joubarbes.

DSC_1376 DSC_1378

Puis une boule, pour apprendre à faire…

DSC_1388

… et une tête, d’après une sculpture d’Archipenko

DSC_1381

En trois mois, j’ai appris énormément de choses.
En premier lieu, que le travail de la terre est extrêmement complexe… et c’est peut-être aussi ce qui fait son attrait.
Le thème du début du semestre était le « raku nu ». Si j’avais une vague idée de ce qu’est le raku, j’ignorais tout du raku nu. En fait, il s’agit d’enrober le biscuit (c’est-à-dire l’objet cuit une première fois) d’une couche (« engobe » + glaçure) qui va former une sorte de coque ; après la deuxième cuisson et l’enfumage, elle se détachera, laissant la terre nue. Là où la fumée a pu pénétrer (fissures, bulles…) apparaitront des dessins noirs.
La boule et la tête sont émaillées, l’oiseau et l’ours sont en raku nu.

Quelques photos…

Après une première cuisson à l’atelier, les objets sont cuits en plein air, sous une sorte de cloche, à 1000 degrés. A la fin de cette cuisson, lorsque la cloche est soulevée, le spectacle est magique ; tout est incandescent.
Puis, les objets sont enfouis dans des cantines métalliques, remplies d’herbes et de paille qui s’emflamment : c’est l’enfumage. La fumée pénètre par les fissures de l’émail ou de l’engobe, et c’est cette étape qui donne l’aspect si caractéristique du raku.

Les photos 1, 2 et 6 ont été prises lors de la « Nuit des Musées » : cuisson de bols faits par Gilles ; les autres, lors de la cuisson de nos réalisations à l’atelier.

JS3_0965 JS3_0968 DSC_1278 DSC_1281 DSC_1301 JS3_0926 DSC_1303

DSC_1287DSC_1314Mon ours, juste après l’enfumage, encore entouré de sa coque…

 

Publicités
Cet article, publié dans Céramique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Raku

  1. Ouaah, c’est superbe, tu m’épateras toujours ! Bravo, j’aime particulièrement ton ours et ce qu’il est devenu , magnifique !
    Bises et bon WE
    Denise

  2. Waouh superbe reportage et bravo pour tes pièces 😉

  3. libertylle dit :

    C’est une activité qui n’a pu que te plaire ! Ton ours est très beau, il me fait penser à celui de Pompon. Tu vas pouvoir en réaliser de jolies choses car à mon avis, quand on commence, on doit vite y prendre goût ! Très beau w.e, bises, Cécile

  4. Ce que tu as fait est superbe et donne envie de toucher à cette technique.

  5. Mary dit :

    Oh c’est beau ! J’aimerais beaucoup m’initier au modelage de la terre, je pense m’inscrire à un atelier quand les enfants seront un peu plus grands.
    Bonne soirée, bises.

  6. valroselou dit :

    J’ai ri en te lisant, chère Marie … je viens de terminer des boules avec la terre raku et nous allons les cuire à la fin du mois dans le cadre de l’atelier poterie où je me rends, avec bonheur, tous les vendredis matins depuis deux ans… j’ai ri aussi de lire les mésaventures de ton ours blanc …. il m’est arrivé tout pareil, également avec un ours blanc à Noël dernier … j’ai d’ailleurs publié un article sur mes mésaventures avec cet ours le jour de Noël !!! elles sont magnifiques tes pièces raku, bravo, bravo et bisous doux

  7. ohboutdufil dit :

    Trop fort !! Tu es douée c’est une belle tehnique pour un joli résultat !!! Ton ours est magnifique !!

  8. TIC tics dit :

    Ton ours est superbe !! et la bulle était bien placée !! quelle chance !
    je suis très impressionnée par ces hommes du feu et le four !! Ce que je connaissais ici est beaucoup plus artisanal !
    J’espère que tu vas continuer !

  9. Marie-Pierre dit :

    Je te sens une débutante déjà très passionnée! Tes pièces sont superbes, et avec de si beaux débuts, çà doit super motiver! Très impressionnantes toutes ces manipulations pour la cuisson et l’enfumage des pièces ! Ton ours était finalement destiné à être jardinière, et je pense que çà n’est pas pour te déplaire! Je te souhaite toujours autant de passion dans la poterie et des pièces plus belles les unes que les autres! Beau dimanche à tous les deux! Gros gros bisous

  10. pivoinette dit :

    Ah la terre … une technique que j’ai envie d’essayer depuis longtemps ! Alors je comprends bien que tu t’y sois tant investie … et je trouve que tu t’en es vraiment bien sortie, tes pièces sont vraiment magnifiques !
    Merci des explications complémentaires du raku, je ne connaissais pas le fait de mettre dans la malle avec de la paille !
    Je suppose que nous verrons bien d’autres objets alors … vivement la suite …
    Bises

  11. mariebobines dit :

    magnifiques !!! bravo Marie ! bizzz

  12. Lou dit :

    Superbes réalisations ! J’adore la boule est ses couleurs flamboyantes …quand a l’ours , il est génial !

  13. Nijenn dit :

    Merci pour cet excellent article qui explique le raku. J’aime beaucoup les objets issus de cette technique et tes pièces sont très réussies. Bravo !

  14. Cato dit :

    C’est superbe ! Bravo à toi ! Ton ours me fait penser à celui qui orne le jardin Darcy de DIJON, l’ours de François Pompon.

  15. sylviedu13 dit :

    Rhâââ le travail de la terre , complètement addictif.
    Je suis sûre que tu vas y exceller comme tu le fais en peinture et en photos.

  16. Ping : Raku, suite | Le petit nuage de Marie

  17. Ping : Raku nu | Le petit nuage de Marie

  18. Ping : Raku | Le petit nuage de Marie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s