De choses et d’autres…

Une « copinaute » m’écrivait ce matin : « C’est la fin des blogs ».
Cette crise sanitaire, doublée d’une crise sociale et économique, a fait – et continue de faire – d’énormes dégâts.
C’est vrai, l’énergie d’aller visiter les blogs amis m’a souvent manqué. Mais laisser se distendre les liens virtuels, en plus des liens physiques qu’on nous incite à raréfier, ce n’est peut-être pas la bonne solution. Je vais essayer de me secouer. Sinon, que restera-t-il de notre humanité quand ce fichu virus aura disparu, dans un, deux ans… ou plus ? Une vie qui ressemblera à un film glaçant de science-fiction ?

Deux bonnes nouvelles sont tombées au cours de cet été morose. Notre atelier de peinture, qui se retrouvait orphelin après le décès de notre maître Michel, a été repris par une de ses anciennes élèves. Il y a quelques années, il lui avait déjà laissé la charge d’un de ses deux ateliers. Elle travaillera avec nous dans la continuité de Michel, pour notre plus grand bonheur à tous.
Gilles est heureux retraité depuis cet été et, de ce fait, ne pouvait continuer à animer l’atelier raku, repris par son remplaçant. Nous avons usé de tout notre pouvoir de persuasion pour le convaincre de proposer l’ouverture d’un atelier raku à l’association du foyer culturel (d’autant plus que l’atelier poterie existant dispose d’un four raku qui n’a jamais servi). Voilà, nous démarrerons vendredi prochain… Ce sera un peu plus compliqué, il va falloir une certaine organisation parce que nous ne disposerons que d’un four beaucoup plus petit pour le biscuitage, qu’il faudra partager avec les ateliers poterie déjà existants, mais, comme disaient les Shadoks : « S’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème ».
Il devrait donc y avoir matière à quelques billets sur le blog, dans les semaines ou mois qui viennent… Il n’y a plus qu’à espérer très fort qu’on ne revienne pas à la suppression de toute activité.

Depuis la rentrée, j’ai retrouvé l’habitude du ciné. Trois films à aller voir, bien différents, que j’ai beaucoup aimés.

« Effacer l’historique » :
Dans un lotissement en province, trois voisins sont en prise avec les nouvelles technologies et les réseaux sociaux. Il y a Marie, victime de chantage avec une sextape, Bertrand, dont la fille est harcelée au lycée, et Christine, chauffeur VTC dépitée de voir que les notes de ses clients refusent de décoller. Ensemble, ils décident de partir en guerre contre les géants d’internet. Une bataille foutue d’avance, quoique… (Télérama)

« La Daronne » :
Patience Portefeux est interprète judiciaire franco-arabe, spécialisée dans les écoutes téléphoniques pour la brigade des Stups. Lors d’une enquête, elle découvre que l’un des trafiquants n’est autre que le fils de l’infirmière dévouée qui s’occupe de sa mère. Elle décide alors de le couvrir et se retrouve à la tête d’un immense trafic ; cette nouvelle venue dans le milieu du deal est surnommée par ses collègues policiers « la Daronne ». (Allociné)
Isabelle Huppert y est magnifique, comme toujours.

« Une nuit au Louvre, Léonard de Vinci », sorti ce mercredi.
Filmée spécialement pour le cinéma, cette visite privée nocturne de l’exposition Léonard de Vinci, conçue et organisée par le Musée du Louvre, est l’occasion unique de contempler les plus belles œuvres du peintre au plus près. Cette grande rétrospective consacrée à l’ensemble de sa carrière de peintre montre combien Léonard a placé la peinture au-dessus de toute activité et comment son enquête sur le monde – il l’appelait « science de la peinture » – fut l’instrument d’un art, dont l’ambition suprême était de donner la vie à ses tableaux. Les éclairages apportés par les commissaires de l’exposition lors de cette visite privée filmée permettent en outre de mieux comprendre la pratique artistique et la technique picturale de Léonard. (Télérama)
Une merveille. Images, musique, commentaires, tout y est parfait. Une heure trente où on oublie complètement la noirceur du monde…

Une inquiétude cependant ternit un peu ma joie de renouer avec le ciné. Que ce soit avant ou après la séance, le hall est toujours quasi vide. Les salles aussi… Nous n’avons jamais dépassé la dizaine de personnes (2 pour Léonard de Vinci). Pas franchement de risque d’attraper un quelconque virus dans ces conditions… Nous croisons les doigts pour que notre cinéma survive. Dans les grandes villes, si un cinéma disparaît, c’est très triste, mais il en reste d’autres ; chez nous, s’il coule, il ne reste plus rien.
La culture est une partie intégrante de notre humanité. Alors, dans vos petites (ou grandes) villes, allez au cinéma, pour soutenir et essayer de sauver ce qui peut l’être.

A bientôt !

Cet article, publié dans Sans catégorie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour De choses et d’autres…

  1. Mary dit :

    Il y a du positif dans tout ça ! Hâte de voir tes nouvelles créations.
    On m’a parlé de « La Daronne » : il paraît que le livre est très drôle. Je ne suis allée au cinéma qu’une seule fois cet été et effectivement, on ne risquais rien : 5 ou 6 personnes dans la salle…
    Bonne journée, bisettes.

  2. pivoinette dit :

    Alors … la fin des blogs … wait and see comme ils disent !!!
    Contente que tu puisses renouer avec ces activités qui te plaisent …. heureusement, il y a aussi de bonnes nouvelles !
    Et pour le cinéma, je suis bien d’accord avec toi … les petites villes sont plus fragiles de ce point de vue … deux cinémas dans ma ville, dont un que je boycotte pour leur manière de s’être installée au détriment de l’autre, installé depuis des années en ville et qui a fait l’effort d’en construire un nouveau …. mais je suis souvent déçue par l’offre … beaucoup de trop de films catastrophe, violents, SF, ou pour enfants … alors, au final, je n’y vais quasiment pas ! hélas ….
    Bon, allez, » on y croit » (comme ils disent aussi), (ah oui,aussi « on ne lâche rien », c’est très entendu aussi), et on fait ce que l’on aime ….
    Bises

  3. Rachel dit :

    Bonjour Marie,

    J’avais bien lu ton malaise pendant le confinement.
    Pour moi, cette période étrange a eu pour conséquence une boulimie de projet que j’arrivais à réaliser avec d’autant plus de joie que ça allait prendre fin. Pas comme pour ma période de chômage où le bout de tunnel n’était pas assuré du tout…
    Pour moi, c’est plutôt depuis le retour au travail que c’est plus compliqué de publier, mais je l’autodiscipline, je prends le temps de lire les articles que je mets de côté, de tester tout de suite le bricolage que j’ai en tête, de me laisser moins dépasser par le temps qui passe trop vite… Je sélectionne mieux mes priorités, je suis presque plus sereine de ce côté là. Du coup, j’ai peut être moins besoin de « prouver » ma contribution à la société en publiant.
    Mais ça revient petit à petit, je vais trouver mon rythme de croisière et te souhaite de le trouver aussi avec de nouvelles règles du jeu, cela peut devenir stimulant aussi..
    Très belle journée à toi Marie et, hâte de revoir tes créations.

    Rachel

  4. TIC tics dit :

    Très heureuse de tes nouvelles positives ! Savoir attendre est qqfois bénéfique!
    Pour le pessimisme, Georges Orwell dans 1984 avait écrit: « En dehors du travail tout sera interdit, marcher dans les rues, se distraire, chanter, danser. »
    Comptons sur l’homme pour garder le lien!
    j’ai eu des doutes aussi pour continuer mon blog, mais bien que plus rares, j’aime tellement écrire des articles que je ne lâcherai pas ! Au plaisir de lire les tiens !
    Les blogs, c’est mon cinéma à moi !!

  5. la tulipe dit :

    Heureuse de te retrouver et de retrouver bientôt tes créations. Je ne pense pas que les blogs vont disparaître. Il reste des accros, dont je suis. Presque trois semaines de vacances m’ont fait du bien et je reviens avec toujours l’envie de coudre et de le partager… à mon rythme irrégulier! A bientôt et bonne reprise de tes belles activités!

  6. Falbala dit :

    Les blogs permettent de maintenir un lien social et d’échanger dans une sorte de bulle protégée. Je prends toujours plaisir à lire les articles des unes et des autres. C’est un petit moment d’évasion qui fait du bien!! Le ciné va être compliqué pour moi les prochains temps mais merci pour ces belles chroniques et j’espère que tes activités de poterie pourront reprendre très bientôt.

  7. Marie-Pierre dit :

    Bonjour Marie ! Contente pour toi que tes ateliers de peinture et raku reprennent.
    C’est vrai que moi aussi j’ai moins publié, et aussi moins visité les blogs, un peu comme nous toutes je pense. Mais je pense comme toi qu’il ne faut pas abandonner, et j’ai d’ailleurs été interpelée par des fidèles , ce qui m’a reboostée !
    Mon jardin m’a bien occupée pendant l’été et çà m’a bien aidée ; je ne suis retournée que récemment vers le cinéma voir « Petitpays » (j’avais lu le livre); imagine j’étais seule dans la salle !!!
    Dimanche en matinée, je suis allée voir « Antoinette dans les Cévennes », pour plus de légèreté et la beauté des paysages; là un peu plus de monde !
    Hâte aussi de découvrir tes créations ! A bientôt par ici ! Bisous

Répondre à Falbala Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s