Cézanne…

Nous réagissons sans doute de diverses façons à la vie actuelle.

Après quelques jours de frénésie au début du confinement -un peu de couture, du ménage (qu’il aurait été utile de poursuivre…)- toute mon énergie est retombée, et les jours se suivent, semblables les uns aux autres.
Période anxiogène… Dans ma région, tout le monde a fini par mettre un nom et un visage sur des personnes décédées, pas forcément des proches, mais des personnes qu’on connaissait, qu’on a côtoyées. Peur de rapporter cette saloperie à la maison lors des très rares sorties pour les courses. Angoisse pour l’« après »…

Malo nous a un peu distrait en organisant un concours de devinettes. Les résultats sont tombés mardi, les gagnants tout comme les perdants gagneront un marque-page.
Maël a proposé un concours de blagues, et cette semaine, leur cousine a pris le relais : s’inspirer d’une photo, d’une sculpture, d’un tableau connu, et proposer sa version.

Une occasion de sortir de mon immobilisme… j’ai joué le jeu.

 

 

 

 

 

 

Nature morte au compotier, de Paul Cézanne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est très modeste par rapport à ce qui circule sur le net, des mises en scène époustouflantes d’après des tableaux célèbres. Mais l’important est de participer, et de s’occuper…

Au programme de la journée : enfin des masques. Ce n’est pas particulièrement enthousiasmant, mais il faut bien que je m’y colle, plusieurs amies sont également preneuses. J’ai lu plein de choses sur la question, et plus j’en ai lu, moins cela m’a éclairé sur le modèle et les tissus choisir.

Cet article a été publié dans Sans catégorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Cézanne…

  1. la tulipe dit :

    Eh bien, j’aime beaucoup ta mise en scène! Le manche du couteau ne serait-il pas en corne? J’aime aussi ce soutien familial que les enfants proposent. Aide intergénérationnelle 🙂
    Plusieurs essais de masques pour moi pour finalement adopter un modèle. Si tu as de l’élastique à chapeau, je trouve que c’est le plus confortable. J’en ai fait aussi avec des liens parce que l’élastique n’est pas une ressource inépuisable… Pour faciliter la mise en place du masque, j’ai utilisé quelques « boutons-ressorts ». Je sais qu’ils risquent de rouiller au lavage. J’espère qu’ils n’en auront pas le temps!!! Ils résistent à la température du four. Le plus difficile, ce sont les cervicales qui grincent d’être un peu trop sollicitées par la même position tenue trop longtemps…
    Je t’embrasse.

  2. Mary dit :

    Tu n’as pas l’air totalement satisfaite alors qu’il est très bien, ce « remake » de Cézanne.
    Je suis désolée d’apprendre que ce fichu virus a volé les vies de personnes que tu connaissais, de près ou de loin…
    Bonne couture de masques, ce n’est pas le plus passionnant. Si je m’y remets, je suivrai le tuto de Gasparine (je crois que j’avais ajouté le lien dans mon dernier article à ce sujet) : il répond aux critères de l’AFNOR et est très rapide à confectionner.
    Bisettes.

  3. TIC tics dit :

    Coucou ! c’est vrai que ta région est beaucoup plus exposée que la mienne par exemple. Je fais des masques que je mets à disposition dans ma rue, et bien que le village ne soit pas tant que ça habité, ma panière se vide ; je me demande si le mot n’a pas été dit ! Et tant mieux! Cette façon de faire ma part me convient très bien, je découvre des tissus cachés et les morceaux adéquats font de la place dans mes placards! je suis adepte des liens en recyclage de jersey et j’associe les tissus au mieux Une façon aussi d’apporter de la bonne humeur pour deviner les sourires cachés ! Courage !

  4. Fanfreluche dit :

    Magnifique nature morte. Je n’y vois aucun défaut. J’adore les couleurs chaudes et la profondeur de la peinture. Je suis épatée par l’imagination et l’esprit d’initiative de toute ta famille. Bravo à tous et bon courage.

  5. Marie-Pierre dit :

    Une belle idée de jouer avec les enfants ! Très réussie je trouve ta nature morte !
    Ici tous se sont mis au jardinage ! Même chez mon fils où c’était un lointain souvenir de leurs débuts dans leur maison ! Un retour à la terre qui fait du bien ! Hélène s’est procuré des plants de fraises, courges, etc, chez un producteur bio du coin et en a aussi fait profiter ses clients.
    Marianne et ses enfants ont pu se rendre à leur jardin pour planter des pommes de terre et désherber les fraisiers et framboisiers. Ici j’ai fait plein de semis en pots… en me demandant si mon jardin sera assez grand , et heureusement j’ai cette balade à l’Arboretum qui m’apporte un beau moment de quiétude !
    Courage Marie et prenez bien soin de vous ! Je vous embrasse tous les deux.

  6. zabelle dit :

    j’aime bien ta nature morte, elle est vivante avec des pommes qui ont l’air délicieux, je suis dans une période pomme, j’en mange tous les jours…
    le confinement est anxiogène pour beaucoup de monde… j’essaie de ne pas y penser et du coup je traine pour faire un masque, j’en ai bidouillé deux pour la forme mais je n’arrive pas à m’y mettre, …
    bon dimanche malgré tout
    ici ce sont les livres et le jardin qui me permettent de garder le moral…

  7. Greenye dit :

    Bonjour Marie, ta reproduction de Cézanne est très belle je trouve c’est une superbe idée. Je fais faire aussi aux filles des reproductions d’œuvres à leur niveau…. Perso j’ai fait des masques sur le modèle de Edwige créé des trucs des le début du confinement mais la je pense en refaire sur le modèle 2 plis un vers le haut et un vers le bas…. À voir… Allez courage ! Bisous

Répondre à Greenye Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s