Fred Vargas

Beaucoup d’entre vous connaissent sans doute les polars de Fred Vargas. Mais l’écriture de polars, ce n’est que son occupation de vacances, dit-elle. Elle est avant tout une scientifique, docteur en histoire et archéologue.

Mercredi, elle était l’invitée de François Busnel, dans « La grande librairie ». Mais cette fois, ce n’était pas pour nous présenter une nouvelle enquête de l’atypique commissaire Jean-Baptiste Adamsberg, le « pelleteur de nuages », et de son adjoint Danglard, à la culture encyclopédique, amateur de vin blanc et qui élève seul ses cinq mômes.

Mercredi, son propos était bien plus grave. Elle vient de publier « L’humanité en péril, Virons de bord, toute ! ». Pour la rédaction de cet essai, elle a étudié une foule de rapports scientifiques, unanimes dans leur conclusion : si rien n’est fait, très vite, c’est la survie de l’humanité qui est en jeu.
Sur le plateau de France 5, elle a lancé un cri d’alarme terrifiant.
Elle a dénoncé l’oeuvre des lobbys et leur « névrose obsessionnelle » de faire de l’argent, de l’argent, encore de l’argent (82% des richesses aux mains d’1% de la population…), la main-mise de ces mêmes lobbys sur les gouvernements, l’incitation à toujours produire plus, consommer plus, sans souci de la pollution et de l’épuisement des ressources de la planète.
Dans le même ordre d’idées, le député Matthieu Orphelin dénonce lui aussi l’influence des lobbys (à voir ici) : « pas un jour à l’Assemblée sans qu’un cabinet de lobbying ne me propose un amendement, ou une rencontre avec un représentant d’intérêt privé, sans parler de techniques parfois inadmissibles de certains d’entre eux ».

Fred Vargas nous appelle donc tous à réagir. Elle termine son essai par des actions concrètes à mettre en oeuvre par chacun. Elle en a livré quelques exemples sur le plateau de France 5 : manger moins de viande, manger bio (limite la pollution, et c’est meilleur pour la santé), boycotter les lobbys (qui, de surcroit, ne paient pas un euro d’impôt en France), être attentif au bulletin qu’on dépose dans l’urne…

J’ai feuilleté son essai au supermarché. Je l’achèterai la prochaine fois que j’irai en ville, chez mon libraire indépendant.

Allez écouter Fred Vargas (en replay, ou ici), relayez son cri d’alarme, lisez son livre, parlez-en autour de vous, faites-le circuler…
Si tout le monde y met du sien, on va y arriver. De toute façon, il n’y a plus le choix.

« Mais bon sang, comment vais-je me sortir de cette tâche insensée ? De cette idée de m’entretenir avec vous de l’avenir du monde vivant ? Alors que je sais très bien que vous auriez préféré que je vous livre un roman policier. Il y a dix ans, j’avais publié un très court texte sur l’écologie. Et quand on m’a prévenue qu’il serait lu à l’inauguration de la COP 24, c’est alors que j’ai conçu un projet de la même eau, un peu plus long, sur l’avenir de la Terre, du monde vivant, de l’Humanité. Rien que ça. »
Fred Vargas

Si vous n’avez jamais lu le texte que Fred Vargas avait publié il y a dix ans, vous le trouverez ici, par exemple.

Publicités
Cet article a été publié dans Sans catégorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Fred Vargas

  1. Mamita dit :

    Edifiant, terrifiant et pourtant tellement juste !

  2. Mary dit :

    Si seulement sa notoriété pouvait aider à faire passer le message…

  3. Tout chocolat dit :

    Excellente historienne médiéviste, très engagée politiquement.
    Elle rappelle le bon sens que tout historien devrait prôner au regard de ce que faisaient les anciens avant la société de consommation : consommer local, de saison. Se limiter à ce dont on a besoin. l’utile est de bonne qualité car il va durer …Bref, du bon sens.

  4. TIC tics dit :

    Bravo de te faire le relais de cet engagement que je partage à mon niveau.
    Je vais aller écouter l’émission en replay.

  5. pivoinette dit :

    Si je connais bien Fred et ses livres, j’ignorais totalement sa formation et son engagement !
    Merci pour cette découverte …
    J’essaie déjà de faire de mon mieux, mais on voir bien partout que c’est difficile de faire changer les choses … en aurons-nous le temps ?

  6. Loucat dit :

    Je suis une fan absolue de Fred Vargas, je viens de commander son essai grâce à toi. Je suis encore stupéfaite d’avoir entendu la semaine dernière,la présentatrice du JT dire : « L’avenir de l’humanité est en jeu », puis l’entendre passer comme si de rien n’était à la suite… La seule façon d’agir, c’est d’envoyer des écolos au Parlement Européen !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s